French Belarusian Bulgarian Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hindi Indonesian Italian Japanese Korean Norwegian Russian

La fillette au drapeau blanc aux Editions Akata

Les éditions Akata annoncent la sortie en librairie le 12 octobre prochain du premier tome de La fillette au drapeau blanc de Saya Miyauchi.

Résumé
Avril 1945, Okinawa. Tandis que le Japon est entré en guerre depuis quelque temps déjà, la petite île tropicale nippone semble encore épargnée par les conflits. C’est là-bas que vit la petite Tomiko, dans la joie et la bonne humeur, malgré l’absence de sa mère. Pourtant, quand  les  bombardements  commencent et que son père doit partir sur le front,  son quotidien bascule et... Désormais, il lui faudra survivre ... Survivre, envers et contre tout !


À savoir

Tomiko Higa, le personnage principal de ce one shot, a été immortalisée par un célèbre photographe  de  guerre : John  Hendrickson.  Elle  n’est  âgée  que  de  7  ans  lorsque  celui  qui  n’est  encore  que  militaire  prend cette série de clichés.  Ce n'est  qu'en octobre 1987,après que les photos furent maintes fois présentées, que Tomiko Higa sortit de son anonymat. En  juillet  1988, à New York, elle rencontrait à nouveau celui qui l'avait, à l'époque, photographiée. Une aventure qu'elle mit en mots, dans son roman autobiographique, et qui fut ensuite adaptée en manga, dans les pages du magazine shôjo Bessatsu Friend des Éditions Kodansha.


Une œuvre pour tous les publics

S'inscrivant dans la pure lignée du Tombeau des lucioles, célèbres films des studios Ghibli, La Fillette au drapeau blanc risque  bien de laisser une empreinte très particulière sur ses lecteurs. En  effet, avec une précision jamais voyeuriste, la mangaka n'hésite pas à dessiner les horreurs de la guerre. Un jeune public pourra-t-il en supporter la lecture ? La question reste ouverte, mais il est bon de rappeler que l’œuvre fut publiée au Japon dans un magazine destiné aux jeunes adolescentes. Un lectorat adulte n'aura pourtant aucun  mal à comprendre l'intérêt de cet ouvrage, autant pour sa portée historique, que pour sa valeur de témoignage et d'éveil des consciences. Dans le fond, finalement, la question n'est-elle pas la même que : «À qui s'adresse une œuvre comme Le Journal d'Anne Frank ?» Âge minimum conseillé, dix ans, à ce qu'il paraît... Et peu importe le « genre », inutile de le préciser, n'est-ce pas ?

 

Pour en savoir plus rendez vous sur le site des Éditions Akata : http://www.akata.fr

 

A propos de nous

Asia-Tik.com est un site d'information quotidien autour de la culture japonaise sous toutes ses formes.

Dernières News

Newsletter

S'inscrire à notre newsletter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts, améliorer le fonctionnement du site et réaliser des statistiques de visites.