French Belarusian Bulgarian Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hindi Indonesian Italian Japanese Korean Norwegian Russian

Kiss of Rose Princess - Tome 3 à 5

Paru respectivement en 2011 et le 04 avril dernier chez Soleil Manga, retrouvez les tomes 3 à 5 du manga Kiss of Rose Princess de Aya SHOUOTO, nouvelle oeuvre de l'auteur du manga Stray Love Hearts. Disponible chez notre partenaire Fnac.com

En France :
Tome 1 le 20/07/2011
Tome 2 le 20/07/2011
Tome 3 le 12/10/2011
Tome 4 le 11/01/2012
Tome 5 le 04/04/2012
Tome 6 le 04/07/2012
Tome 7 le 07/11/2012
Tome 8 le 23/01/2013

Au Japon
Série terminée : 9 tomes

Site de l'éditeur
 : www.soleilmanga.com



Alors que la rose bleue vient d’être enlevée par Haruto, qui veut empêcher les chevaliers de la rose de refaire le sceau, Anis décide de son côté d’assumer son rôle de maître et de passer le pacte ultime avec eux. Voyant que le sceau ne tiendra plus longtemps, ils partent tous à la recherche de Seiran (la rose bleue), qui s’est en fait déjà enfui !! Bien décidé à se sacrifier pour refermer le sceau et sauver ceux qu’il aime, celui-ci se positionne devant en attendant d’être « aspiré ».

Puis, Anis part en chasse des cartes arcanes pour libérer ses amis du pacte de la rose. Rhodecia, un groupe d’idoles populaire, apparaît alors et propose un concours où l’un des nombreux lots n’est autre qu’une de ces cartes ! Il s’avère que les deux membres de ce groupe, Ideru et Yakoh sont également la rose orange et la rose verte !!



Chasse aux cartes, chevaliers de la rose, pacte de sang, ennemi mystérieux et lié à l’héroïne… Cette série reprend décidément bien des classiques du shôjo. Pour le tome 1, on avait plutôt une rencontre entre Hanadan (l’héroïne mal vue et entouré du quartet de beaux gosses) et Utena (pour les roses) ; avec le tome 3 on plonge du côté des magical girls plus avant (la magie était déjà là mais bon…) : Card Captor Sakura pour la recherche de cartes créées par un ancien et puissant magicien et un petit côté Sailor Moon dans le jeu des couleurs (les roses) et le schéma narratif. Pour les choses plus récentes, on pense aussi aux nombreuses séries shôjo de chevaliers servants avec « Butler » ou « majordome » dans leur titre, notamment Mei’s Butler. L’auteur doit être une sacrée fan de shôjo pour mêler ainsi toutes ces références cultes ! La plus évidente reste Utena avec les roses, et maintenant Sakura avec l’ajout de nouvelles cartes en plus des 4 originelles. Avec tout ça, elle parvient à faire une série classique mais qui recycle de manière somme toute efficace tous ces clichés du genre et les amalgame pour le moment avec succès.

Dans le volume 4, après la phase boys band un peu longuette, le véritable nœud annoncé dans le tome précédent commence à se défaire et à nous livrer des clefs de compréhension. Mais on reste assez dubitatif sur la globalité de l’évolution narrative. En effet, l’histoire semble être un méli-mélo de choses déjà vues, avec le groupe de 4 beaux gosses d’Hana Yori Dango, la princesse de la rose et des chevaliers s’affrontant avec chacun une couleur qui évoquent Utena, la recherche de cartes qui n’est pas sans rappeler Card Captor Sakura et de manière plus large l’œuvre de Clamp empreinte de références aux arcanes majeures du tarot… Au final, on ne trouve toujours pas l’originalité dans ces tomes.

Le 5 tranche visuellement puisque les couvertures sur fond blanc cèdent le pas à un fond noir. Annonce d’une trame plus sombre, axée sur la rose noire ? En partie seulement, mais le ton se fait assurément plus noir, avec des combats plus sérieux et une touche de cruauté. C’est aussi un tome où les secrets affleurent, nous donnant envie de découvrir les tenants et les aboutissants de l’histoire. Les chevaliers de la rose se révèlent peu à peu derrière leur apparence quasi parfaite et leurs rivaux ne sont pas en reste. L’apparition d’une fausse princesse de la rose n’est pas sans rappeler Utena une fois encore, avec même des clins d’œil de plus en plus assumés, mais en même temps la série commence à se démarquer de ses sources. Espérons que cette impression se confirme, ce qui ferait de cette série sympathique un titre bien plus prenant encore.



Remerciements aux éditions SOLEIL MANGA pour nous avoir fourni ce tome

© Aya SHOUOTO 2009/KADOKAWA SHOTEN CO., LTD., Tokyo

Dernière modification le samedi, 27 juin 2015 11:16

A propos de nous

Asia-Tik.com est un site d'information quotidien autour de la culture japonaise sous toutes ses formes.

Dernières News

Newsletter

S'inscrire à notre newsletter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts, améliorer le fonctionnement du site et réaliser des statistiques de visites.