French Belarusian Bulgarian Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hindi Indonesian Italian Japanese Korean Norwegian Russian

Free Fight - Tome 21

Paru le 10 novembre 2010 aux éditions Tonkam, retrouvez le 21ème tome du manga intitulé Free Fight de Tetsuya SARUWATARI où l’auteur propose une véritable réflexion sur la philosophie martiale trop souvent oubliée qui est à l'origine de ces arts martiaux. Disponible chez notre partenaire Fnac.com


En France :

Tome 20 le 15/09/2010
Tome 21 le 10/11/2010
Tome 22 le 26/01/2011
Tome 23 le 23/03/2011
Tome 24 le 18/05/2011
Tome 25 le 06/07/2011
Tome 26 le 28/09/2011
Tome 27 le 09/11/2011
Tome 28 le 14/12/2011
Tome 29 le 29/02/2012
Tome 30 le 23/05/2012
Tome 31 le 02/07/2012
Tome 32 le 05/09/2012

Au Japon
Série terminée : 39 tomes 


Site de l'éditeur
 : www.editions-tonkam.fr


Le combat père-fils fait rage ! Qui de Kibo ou de Seiko sortira vainqueur de ce terrible affrontement ? La technique ne fait pas tout car si le père domine son fils de par sa maîtrise du Nadashinkageryu, il ne fait nul doute que son état de santé défaillant et la volonté de fer de son fils équilibrent sans peine le duel.



Avant tout, apportons comme précision que le tome précédent était dédié entièrement au flash-back de la jeunesse de l'héritier du Nadashinkage. Par conséquent depuis le tome 19 nous attendons toujours le combat tant attendu entre Kibô et son père. Cette fois-ci l'auteur ne nous déçoit pas et le tome 21 commence immédiatement par l'affrontement père-fils. C'est d'ailleurs le père qui prend rapidement l'ascendant, assenant plusieurs coups magistraux à Kibô. Ce dernier se relève à chaque fois, ce qui enlève un certain réalisme à l'histoire. En effet, à force de tourner les pages on se demande vraiment comment Kibô peut-il encore se relever et repartir au combat. Vous ne serez sans doute pas surpris d'apprendre que le combat va s'inverser quand le fils, à force d'observation de son père va commencer à rendre coups pour coups, si ce n'est en améliorant chaque technique.

On retrouve quelques flash-back encore dans ce tome, le père et le fils étant devant un miroir qu'il convient de frapper plus vite que son ombre afin de devenir le meilleur guerrier. Après que le père Miyazawa ait pratiquement mis K.O le fils, comme déjà vu dans le tome, ce dernier se relève encore et toujours. On se dit que le réalisme a, cette fois, totalement disparu.

Le tome se termine sur un nouveau coup de jambes qui n'existait pas auparavant de la part de Kibô qui semble avoir pris un grand avantage dans le combat. Seulement voilà, on est peut-être pas arrivé au bout de nos surprises mais pour cela, il faudra se procurer le tome 22 qui fera suite au duel fraternel. Quelques mots sur les graphismes de ce manga qui nous ont plutôt convaincus. Loin d'être extraordinaires, le dessinateur a au moins le mérite de faire quelque chose de clair et soigné que ce soit les scènes de combat ou le reste.


Remerciements aux éditions TONKAM pour nous avoir fourni ce tome

TOUGH © 2003 by Tetsuya Saruwatari/SHUEISHA Inc.

Dernière modification le samedi, 27 juin 2015 11:16

A propos de nous

Asia-Tik.com est un site d'information quotidien autour de la culture japonaise sous toutes ses formes.

Dernières News

Newsletter

S'inscrire à notre newsletter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts, améliorer le fonctionnement du site et réaliser des statistiques de visites.