French Belarusian Bulgarian Chinese (Simplified) Czech Danish Dutch English Finnish German Greek Hebrew Hindi Indonesian Italian Japanese Korean Norwegian Russian

Honey x Honey - Tome 2 à 4

Paru en 2010 aux Editions Glénat, retrouvez le second, troisième et quatrième tome du manga "Honey x Honey" de Kanan MINAMI , un shôjo s'adressant aux lectrices les plus adultes comportant certaines scènes coquines et des relations complexes et matures. Disponible chez notre partenaire Fnac.com  
En France :
Tome 1 le 05/05/2010 
Tome 2 le 30/06/2010
Tome 3 le 08/09/2010
Tome 4 le 17/11/2010
Tome 5 le 02/02/2011
Tome 6 le 06/04/2011
Tome 7 le 06/06/2011
Tome 8 le 24/08/2011

Au Japon
Série terminée : 8 tomes
      
Site de l'éditeur
 : www.glenatmanga.com


Réservé à un public averti


Yuzuru est une lycéenne ordinaire qui, de job en petit boulot, cherche à se faire un peu d’argent durant les vacances d’été, côtoyant à cette occasion la jeune bourgeoisie japonaise. Mais son travail se révèle loin d’être de tout repos ainsi qu’elle le découvre suite à une altercation avec le fougueux et hautain Kai Renge. Pire, une fois la rentrée venue, elle découvre que le bellâtre a jeté son dévolu sur elle, et veut la choisir pour faire d’elle une “Honey”, une sorte employée personnelle, à son entière disposition… presque une esclave. En contrepartie, son « maître » lui paiera sa scolarité ! Tiraillée entre ses problèmes financiers, ses craintes envers Kai… mais aussi son attirance pour le beau jeune homme qui s’avère être un talentueux basketteur, Yuzuru finit par accepter cette offre sulfureuse. Pour le meilleur ou pour le pire ?
À partir du tome 2, Yuzuru affronte un premier obstacle de taille : le “drop game”. Si elle perd ce tournoi éliminatoire, elle sera licenciée. Conseillée par l’intrigant Chihaya, Yuzuru fait exprès de perdre, avant de se rendre compte qu’elle tombe amoureuse de Kai. Nayuta est quant à lui menacé par Chihaya, après avoir compris la stratégie de ce dernier. Mais Chihaya vise-t-il vraiment Yuzuru ?!! Les obstacles s'enchaînent, le couple pourra-t-il faire face ?




Honey X Honey ne diffère guère des autres séries de l'auteur et on y retrouve toujours les mêmes ficelles : un couple improbable avec un jeune homme à tendance fortement dominatrice et manipulatrice (on peut même dire sadique) et une jeune fille victime qui subit ses avances mais finit par y prendre goût et tomber amoureuse. Et bien sûr leur parcours avant de devenir un vrai couple est semé d'embûches toutes déjà plus ou moins vues et revues.

Ainsi dans le tome 2, le premier triangle amoureux, déjà amorcé dans le premier volume avec l'autre garçon. Mais coup de théâtre, ce dernier s'intéresse en fait plus à Kai qu'à sa Honey et le masque tombe bien vite, sauf évidemment pour la cruche... pardon l'héroïne très naïve qui tombe dans tous les pièges possibles. Mais bon il y a des limites à la blonditude et même elle se rend compte que Chihaya est en fait un vil manipulateur. Mais bon, plutôt que de s'opposer à lui et en parler ouvertement avec son maître et désormais élu de son coeur, la demoiselle marche toujours dans son jeu, comme s'il n'y avait aucune échappatoire. Heureusement que le héros n'est pas si bête et que ses doutes sont le plus souvent remplacés juste à temps par une prise de conscience des faits réels, sauvant toujours in extremis leur relation ! Une fois qu'on a fait le tour de la question, nouveau triangle amoureux avec le classique des classiques : la fiancé du héros richissime réapparaît après une absence bien pratique pour le scénario.

Voilà le coup de théâtre du tome 3, et là encore, rien de nouveau : le doute s'insinue chez l'héroïne qui se sent minable par rapport à la demoiselle de bonne famille qui joue la gentille et la rabaisse l'air de rien. Le top du top : l'idée que le héros ne la touche pas elle parce qu'il est vraiment amoureux et la respecte trop pour la souiller. C'est bien connu après tout, désir et amour sont totalement dissociés et d'ailleurs l'héroïne marche encore une fois à fond dans ce piège...
Le tome 4 voit bien sûr l'association des deux "méchants" afin de mettre toujours plus de bâtons dans les roues du jeune couple pourtant clairement voué à vivre heureux et avoir beaucoup d'enfants... D'ailleurs les enfants risquent de venir vite si le jeune homme ne parvient pas à calmer ses ardeurs. Enfin heureusement, l'héroïne est maintenant consentante (bah oui elle est tombée amoureuse ! Peu importe qu'il lui ait fait dans les premiers volumes des attouchements contre sa volonté et que Chihaya ait essayé de a violer, la demoiselle développe une libido normale, voire débridée) et elle initie même certains des rapports.

D'ailleurs c'est bien là que le bât blesse avec les manga de Kanan Minami : sous des airs de shôjo mignon (voir les couvertures d'Honey X Honey, mais aussi de L'Amour à tout prix, Rhapsody in Heaven ou Tsubaki Love), ses oeuvres offrent une vision de l'amour proche du sado-masochisme où la femme est systématiquement soumise à l'homme. D'ailleurs c'est d'autant plus assumé dans Honey X Honey puisque l'héroïne devient la Honey (en anglais la petite chérie) de son maître qu'elle doit servir au mieux. Loin de nous de brandir les bannières féministes et l'image dégradante de la femme ; force est de reconnaître qu'il est tout de même bon de voir des héroïnes de shôjo manga avec des désirs sexuels normaux.

Les manga de Kanna Minami sont d'ailleurs ambivalents de ce point de vue . d'une part on voit que la jeune fille désire le garçon qu'elle aime de manière réellement charnelle et le fait que même avant d'en être amoureuse elle puisse éprouver du plaisir sous leurs caresses n'est pas non plus éloigné d'une autre réalité : la possibilité de désirer quelqu'un sans l'aimer profondément. Le problème c'est le schéma de départ : le héros impose ces rapports (certes préliminaires uniquement, on n'a pas un viol au sens strict et heureusement le passage à l'acte se fait sur un commun accord) à la jeune héroïne qui ne le vit pas très bien. Et là magie ! Elle découvre avec stupeur que son corps y prend plaisir et elle en redemande.

Clairement, le message pose problème : d'une part on a des hommes incapables de contrôler leurs pulsions sexuelles et imposant des caresses très intrusives à des filles non consentantes et qui disent clairement "non" ; d'autre part, on a des filles quasiment violées (si le viol physique est discutable - et encore - le viol moral est bien réel) qui y prennent goût, tombent amoureuse du violeur et aime se soumettre à eux...

Un public averti saura y voir clair, mais dans la mesure où ces manga sont présentés comme des shôjo classiques (visant un public féminin de 12-16 ans) et que rien au niveau de la couverture ne permet de les différencier franchement d'un Kilari ou d'un Hana Yori Dango, on se demande quelle image de l'amour on donne aux jeunes lectrices de ces séries...


Remerciements aux éditions GLENAT pour nous avoir fourni ce tome

© MITSU X MITSU DROPS © 2005 Kanan MINAMI / Shogakukan Inc.
Dernière modification le samedi, 27 juin 2015 18:47

A propos de nous

Asia-Tik.com est un site d'information quotidien autour de la culture japonaise sous toutes ses formes.

Dernières News

Newsletter

S'inscrire à notre newsletter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts, améliorer le fonctionnement du site et réaliser des statistiques de visites.